Aller au contenu principal

Le programme national de mobilité urbaine aux Philippines, un exemple de programme d'investissement réussi

31 Aug 2020

Jeepney

 

Il existe trois grandes catégories de Programmes Nationaux de Mobilité Urbaines (PNMU) : les politiques sectorielles qui aspirent à améliorer le cadre de planification de la mobilité urbaine durable, les programmes nationaux d'investissement dont l’objectif est d’aider les villes à mettre en œuvre des mesures de mobilité urbaine durable, ou une combinaison de politiques et de programmes d’investissement. Le plan de mobilité urbaine des Philippines (PUMP) est un exemple de programme d'investissement. Il se concentre sur la réduction des émissions causées par les jeepneys, un système semi-formel de vieilles jeeps de l'armée artisanale. Il y a plus de 250 000 jeepneys aux Philippines et ils représentent environ 40% de tous les déplacements en véhicule et sont donc le plus grand contributeur aux émissions de GES dans le secteur des transports dans ce pays. Pat Mariano, conseillère à la GIZ, nous a donné plus d'informations sur la façon dont ce PNMU a été développé, et notamment sur les défis rencontrés et le résultat final.


Un impact positif et mesurable
Pour Pat Mariano, « un PNMU est capable de combler le fossé entre les initiatives nationales et locales, en particulier en ce qui concerne la capacité d'élaboration des politiques et de planification, les finances et la capacité d'exécution ». Elle ajoute que « s'il permet au gouvernement national de soutenir les villes qui souhaitent améliorer leur mobilité mais ne savent pas comment le faire, il offre également une plateforme pour les villes qui ont de bons exemples à montrer et à inspirer d'autres villes ».


Les résultats du PNMU sont impressionnants. Le plan a permis de lever 206 millions d'euros pour remplacer les anciennes jeeps par des « unité jeeps ». Plus récentes et plus modernes, ces véhicules combinent des e-jeeps et des unités qui utilisent des carburants et des moteurs plus propres. Une partie du financement soutiendra les fabricants locaux dans la production de véhicules plus écoénergétiques. Ce programme aura aussi un impact positif sur l'environnement, car il réduira potentiellement les émissions de gaz à effet de serre d'un total de 15,01 à 27,13 MtCO2eq sur dix ans.


Pat Mariano ajoute que le PNMU fournira des mesures concrètes et identifiera des indicateurs mesurables pour les politiques que le gouvernement a adoptées (comme la politique nationale des transports) mais qui n'ont pas nécessairement été mises en œuvre. Le PNMU met également en évidence les principaux domaines de préoccupation pour la mobilité urbaine durable (Il soutient par exemple le développement axé sur le transport en commun et promeut le transport actif par le biais de politiques et d'infrastructures). En matière de suivi, le PNMU aidera les organes de contrôle tels que l'Autorité nationale de l'économie et du développement à mettre à jour leurs indicateurs.


Surmontez les défis
La mise en œuvre du PNMU a mis en évidence des défis spécifiques. Pat Mariano souligne que « le plus grand défi est le manque de données et de structures de gouvernance existantes (il y a par exemple trop de parties prenantes et changements dans les priorités politiques et dans l'organisation des structures) ».


La stratégie pour surmonter ces défis est d’embaucher des consultants qui ont déjà travaillé avec des données locales et à se coordonner étroitement avec les partenaires, ainsi que créer des liens entre le PNMU et les politiques existantes (comme le Programme national de transport).


Une expérience d'apprentissage
De son expérience dans le développement d’un PNMU, Pat Mariano retient l'importance « d'avoir de bonnes relations avec les coopérateurs gouvernementaux, ainsi qu'une bonne connaissance de leurs priorités ». Elle ajoute que « pour le processus de développement d'un PNMU, il peut être très utile de recruter au moins un consultant sur l'ensemble du processus, afin qu'il comprenne les intérêts et les priorités du gouvernement. »


Le PNMU a également dû s'adapter au tournant inattendu que 2020 a pris avec la pandémie mondiale. Pat Mariano confie que « le plus grand changement que nous ayons connu depuis la fin du PNMU il y a quelques mois a été le COVID-19. En fait, la pandémie a été l'occasion de convaincre les décideurs que les moyens de transport actifs comme le vélo sont importants. En ce qui concerne les GES, l'action qui a eu le plus d'impact a été notre verrouillage pluriannuel qui a réduit le nombre de déplacements (y compris l'interdiction des transports en commun) ».


Le PNMU est destiné à avoir un impact positif sur le système de transport du pays. Malgré la situation mondiale actuelle, Pat Mariano est optimiste et déclare : « Je suis convaincue que nous serons en mesure d'améliorer notre système de transport public, d'avoir plus de rues piétonnes et de voies cyclables adéquates, de gérer raisonnablement notre fret (un aspect très important avec l'augmentation des livraisons aujourd'hui) ».
 


Si vous souhaitez en savoir plus sur le PUMP, consultez le document officiel ou la page dédiée de MobiliseYourCity.


Téléchargez notre Global Monitor pour en savoir plus sur les résultats de MobiliseYourCity.

 

Sitemap

À propos

MobiliseYourCity est une action multi-bailleurs et un partenariat pour la coordination opérationnelle de la planification de la mobilité urbaine durable et de la programmation des investissements.

Newsletter

Inscrivez-vous ici pour recevoir la newsletter de MobiliseYourCity.

La présente plateforme de connaissance est financée par l'Union Européenne dans le cadre d'une subvention Intra ACP "Support aux programmes de mobilité urbaine"

 

UE